• Suis-moi...

     

    Oh ! laisse-moi, Ma Mie, un peu te cajoler, 

    L’espace d’un instant, viens, suis-moi, je t’emmène 

    Au royaume des vers, sur cette cantilène, 

    Papillons de douceurs, tout prêts à s’envoler. 

     

    Je veux mettre à ton cou des perles de tendresse, 

    Sur ton corps un brocart broché de fils d’amour, 

    Oh oui, j’aimerais tant, si j’étais troubadour, 

    Que le vent de mes mots te grise et te caresse ! 

     

    Je te dessinerai, juste du bout des doigts, 

    Humerai ton parfum et t’apprendrai par cœur, 

    Je boirai dans tes yeux l’indicible liqueur, 

    Écouterai le son suave de ta voix. 

     

    Viens, je te conduirai sur le chemin qui mène 

    Jusqu’au pays de Tendre où tout est ravissant, 

    Et là-bas nous vivrons notre rêve innocent : 

    Je serai ton poète et tu seras ma Reine.


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mai à 19:36

    Elle est aussi ta muse.................

      • Ed.
        Lundi 14 Mai à 21:23

        Le poète vit-il son rêve ou rêve-t-il sa vie ?

        That is the question...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :