• La nuit

     

    J'aime par dessus tout quand la nuit dort, sans lune,

    Que le ciel a troqué son bleu pour le noir d'encre,

    Et que brille au zénith le diamant de Vénus.

    Le temps n'existe plus, il étire ses heures,

    Transforme chaque instant en clos d'éternité

    Où poussent par milliers les roses de l'oubli

    Dont le parfum subtil efface mes soucis.

    Dans ce jardin le loup côtoie une brebis,

    Lui passe autour du cou des lys mis en couronne,

    Souriant, un enfant boit au sein de sa mère...

    Un goût de paradis s'infiltre dans mon rêve,

    Oh ! combien je voudrais que jamais il ne cesse !


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Février à 14:05

    Poete Edgard, tu as eu tout mon attention, j'ai relu plusieurs fois........

    comme pour m'en imprégner............

    La beauté de tes mots , je ne m'en lasse pas.............

    Merci Edgard............♥♥♥

    J'ai également fait dans le genre, un peu..........

    2
    Samedi 2 Février à 10:28

    Un texte plein de poésie Edgard, bravo.

    Bises et bon weekend

    3
    Mardi 5 Février à 20:07
    Yvette/

    Quel beau rêve, ce loup avec la brebis, la paix en somme. Si seulement cela pouvait ne pas être un rêve, mais l'homme, le loup s'ennuieraient , non? Mais que c'est beau ce poème!

     Bonne soirée Edgard!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :