• Messieurs les censeurs

     

    La critique est aisée et l’art est difficile.

    C’est là ce qui produit ce peuple de censeurs,

    Et ce qui rétrécit les talens des auteurs.

     

    Philippe NÉRICAULT DESTOUCHES (1680 - 1754)

    Le Glorieux, Acte II, Scène V (extrait)

     

     

    Pour vous, mes bons amis qui, par un commentaire

    Me dites que mes vers ont eu l’heur de vous plaire,

    Je poste ce sonnet tout en alexandrins,

    Et de ce nouveau-né, vous serez les parrains.

     

    Certains trouvent mon style assez rudimentaire,

    Disent que je ferais beaucoup mieux de me taire ;

    Peut-être ont-ils raison, conséquemment je crains

    Ne jamais devenir un poète à tous crins.

     

    Faut-il dès à présent, pour autant, que je cesse

    D’écrire étant donné que j’ai mauvaise presse

    Auprès de ces gens-là ?

     

    « La critique est aisée et l’art est difficile !»

    Mais puisqu’à vos conseils, je veux être docile,

    Donnez-moi donc le La.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :