• Marguerite

     

     

     

     

     

     

     

    Depuis l'été dernier, Marguerite est chagrine,

    A perdu l'appétit et n'a plus de sommeil,

    A longueur de journée, elle geint et rumine

    Car sur son pré fleuri s'est éteint le soleil.

     

    Pour la pauvre Margot, c'est un vrai mélodrame,

    Elle beugle son mal par ses pleurs et ses cris ;

    On dirait par moments un cerf blessé qui brame !

    Tout avait commencé dans un stand à Paris.

     

    En passant auprès d'elle, Il avait fait un signe :

    Il l'avait remarquée au milieu du Salon !

    Elle n'aurait jamais osé se croire digne

    D'être un jour le jouet d'un semblable étalon.

     

    Jamais, elle n'avait, de mémoire de vache,

    Vu se pencher sur elle un si beau paysan !

    Mais on perd la raison lorsque le cœur s'attache :

    Elle aurait désiré qu'il soit son courtisan.

     

    Mais malheureusement, les dieux furent contraires,

    Elle ne fut pour lui qu'un instant de plaisir

    Car il faut, si l'on peut, échapper aux affaires

    En s'accordant parfois quelque menu loisir.

     

    Elle fut Katyusha*, version plus moderne,

    Lui ne s'appelait pas Dimitri mais François,

    Ses rêves, ses désirs, il faut les mettre en berne,

    Revenir au banal, quand on n'a pas le choix.

     

    A présent, elle doit chasser de sa pensée

    Ce tombeur en scooter, qu'elle trouvait mignon,

    Ne plus vouloir brouter les Champs de l'Elysée

    Et tâcher, comme lui, d'oublier Matignon.

     

     

     -----

    * Katyusha Maslova, héroïne du roman de Léon Tolstoï,  Résurrection. Séduite puis abandonnée par le prince Dmitri Ivanovitch Nekhlioudov.


  • Commentaires

    1
    Dimanche 23 Septembre à 14:43

    Holala !! Je suis époustouflée par ton talent de gérer les mots imposés !

    Le début était prometteur d'une belle idylle puis , au pays du fromage tout bascule,d'un retour de scooter ! Pauvre Margot qui n'ira point défendre ses prés et ses prétendants à la cour du nouveau puisque l'ancien ne veut plus brouter au royaume de la culture !

    Merci pour ce texte Edgard..........♥♥♥

      • Ed
        Dimanche 23 Septembre à 17:36

        Bonjour Ghislaine,

        J'avais d'abord pensé à intituler mon texte "La vache et le président", mais ce titre était déjà pris.

        Surtout, ne t'inquiète pas, Marguerite a retrouvé sa bonne humeur :

        Bises

    2
    Mercredi 26 Septembre à 00:36
    Bonsoir Pierre,
    Il y a un petit moment que je n'étais pas revenu par ici, mais le plaisir à te lire est intact.
    Elle n'a rien perdu au change, la brave Margot. Revenir au banal vaut mieux que rester sur sa faim ! À moins qu'elle envisage de toucher Jupiter, la prochaine fois ???
    Un défi relevé avec talent, humour et ironie. Mais est-ce étonnant de ta part ?
    Chapeau bas, poète !

    Fabrice
      • Ed
        Dimanche 30 Septembre à 07:44

        Bonjour Fabrice,

        Je suis bien content de te retrouver (entends par là  tes textes !).

        Ghislaine nous torture avec ses mots imposés car souvent, il y en a au moins un dans la série qui n'est pas très "poétique". Il faut alors se triturer les méninges. Mais je crois que c'est justement le but qu'elle poursuit!

        Bon dimanche.

    3
    Dimanche 30 Septembre à 01:36
    colettedc

    Oh ! Super, que cela ! Je ne m'attendais pas, mais pas du tout à cette fin !!! biggrin

    Bon dimanche ! yes

      • Ed
        Dimanche 30 Septembre à 07:46

        Bonjour Colette.

        Surprise parla chute ? Alors, j'ai réussi ce que je voulais faire.

        Bon dimanche à toi aussi.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :