• Le Corbeau et le Renard au XXIe siècle

     

     

    Maître Corbeau, là-haut, sur un grand chêne,

    N’avait plus rien à mettre dans son bec ;

    « Eh, l’ami ! Vous pleurez ? Je vous vois bien en peine !

    êtes-vous démuni quand ma besace est pleine !

    N’avez-vous pas le gosier sec ?

    Allons, venez faire ripaille

    Et boire un fort bon vin de paille,

    Celui que vous aimez,

    Lui dit maître Renard

    Qui passait par hasard,

    Voyons, autant de mets

    C’est beaucoup trop pour moi, venez, je vous invite ».

    Ajouta le futé de sa voix chattemite.

    Mais l’oiseau lanternait

    Car il se souvenait

    — Obscurément — avoir lu La Fontaine.

    Et Renard, inspiré, pour dissiper la gêne

    Dit : « J’ai même un peu de coca… ».

    En un instant, l’oiseau noir fut à terre

    Et d’un bond, Goupil le croqua :

    Le compère n’avait rien dans sa gibecière !

    Moralité :

    Méfiez-vous des beaux parleurs

    Qui, dans leurs sacs, n’ont que promesses,

    Ils n’ont d’intérêts que les leurs

    Afin d’emplir leurs tiroirs-caisses.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Février à 15:56

    Maître Varnerel dans toute la splendeur de sa plume (de corbeau ?)... Une fable qui en rappelle une autre, certes, mais qui porte avant tout ta marque. C'est exigeant, une fable en rimes, chapeau bas. Défi relevé avec brio, et tu me surprends.

    On a beau se dire qu'il faut se méfier des beaux parleurs (et des belles parleuses ???), c'est que ces êtres-là sont de vrais malins, doués... Qui ne s'est jamais fait avoir par l'un d'eux boive sur le champ (et cul sec !) 1.5l de coca ! ... Un drôle d'oiseau, celui-là, qui se laisse appâter par un tel breuvage. Il aurait été un canard plutôt qu'un corbeau, je l'aurais bien vu porter le prénom de Donald, je ne m'y serais sans doute pas trumpé ! happy

    Bonne journée à toi.

    Fabrice

     

    2
    Mercredi 28 Février à 16:27

    Bonjour Fabrice,

    Se faire avoir par un beau parleur, c'est vexant; mais qu'une belle parleuse "nous aie", ma foi, pourquoi pas ? wink2

    Quant au coca, sans majuscule, ce peut être tout autre chose qu'un breuvage et c'est utilisé par beaucoup pour endormir le peuple !

    Merci de ta visite,

    Ed

     

      • Mercredi 28 Février à 17:27
        Je n'avais pas fait attention à la subtilité de la majuscule...
    3
    Jeudi 1er Mars à 09:23

    Bonjour Edgard,

    Oui les règles sont respectées à la lettre (Minuscule lol)

    Les fables revisitées à ta façon sont vraiment  bien remises au gout du jours,

    il en existe c'est vrai des fieffés croqueurs de dot.......(Croqueuses aussi)........

    J'aime le style humour- sarcastique- (moralisateur en fin de partie)..

    Je suis contente de de compter dans ma bande d'écrivains et j'espère t'y revoir?

    Merci de cette participation éclairée........Revue du siècle........

    Le récap parait le 9 mars..........

     

      • Jeudi 1er Mars à 09:42

        Bonjour Ghislaine,

        Merci de cet accueil chaleureux.

        Je compte bien revenir dans "ta bande" chaque fois que j'en aurai le temps et l'occasion.

        Bonne journée,

        Ed.

         

    4
    Vendredi 9 Mars à 21:37

    Par le récapitulatif de Ghislaine, je me suis permise d’entrouvir la porte de votre blog, et j’avoue être restée sans voix devant votre fable,

    bravo et chapeau

    bonne soirée à vous 

    amicalement

    Mandrine

      • Ed.
        Samedi 10 Mars à 09:13

        Bonjour Mandrine,

        Merci d'être passée me lire.

        La porte de mon blog reste toujours entrebâillée, poussez la quand vous voulez.

        Ed.

    5
    Samedi 10 Mars à 09:41

    Par le biais du récapitulatif de Ghislaine je découvre votre blog .

    Une très belle façon de revisiter la fable , bravo pour  cette version du 21 ème siècle qui n'a rien à envier à la précédente .

    Bonne journée 

      • Ed.
        Samedi 10 Mars à 17:47

        Bonjour Jazzy,

        Vous exagérez me semble-t-il : au contraire, j'ai beaucoup à envier à La Fontaine. Mais je vous pardonne car votre commentaire flatte mon ego. Qui ne le serait pas ?

        J'ai parcouru vos pages sur wordpress; il y a tellement de choses que je devrai évidemment y retourner. Je me suis surtout attardé sur les pages musicales.

        A bientôt,

        Ed.

    6
    Samedi 10 Mars à 15:18

    Bonjour Edgard et bravo, j'aime beaucoup cette fable revisitée par vos/tes soins et remise au goût du jour... hélas oui les promesses de beaux parleurs sont monnaie courante... Belle journée.

      • Ed.
        Samedi 10 Mars à 17:25

        Bonjour Fanfan,

        Merci de ta visite.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :