• Errare humanum est

    Depuis quelque temps ma voisine

    Fait souvent entrer le facteur,

    Et ce n'est pas dans la cuisine

    Qu'elle reçoit son visiteur !

    En voudrait-elle à sa sacoche ?

    C'est sûr, y'a anguille sous roche !

     

    Je vins derrière son volet,

    (J'étais à peine à quelques mètres)

    Voulant savoir ce que voulait

    D'elle cet adepte des lettres...

    C'est là que je fus convaincu

    Que mon voisin était... cocu !

     

    Alors, pouvais-je ne rien dire,

    Ménager la chèvre et le chou,

    Garder ce secret, ou bien pire,

    Dissimuler à son époux

    Son infortune, car me taire

    Encourageait cet adultère ?

     

    J'attribuais à son mari

    Toutes les qualités d'un ange

    Et pensais qu'il serait marri ;

    Fameuse erreur car, chose étrange,

    Il rigola : notre gaillard

    S'en tamponnait le coquillard !


  • Commentaires

    1
    Vendredi 22 Juin à 17:48

    Ohhhhhhhhh quelle histoire ! Mes zygomatimes travaillent  à te lire

    J'adore cet humour !!!!!!!! Merci Edgard, c'est un régal à chaque texte avec toi ! Bravo♥

      • Ed
        Samedi 23 Juin à 12:11

        Je suis largement payé de ma peine

        Si mon texte a l'heur d'amuser Ghislaine.

        Mais elle est la seule, à ce que je vois,

        Appréciant ces vers quelque peu grivois !

        Bien sûr, le "classique" est fort peu tendance ;

        Mais moi je n'accorde aucune importance

        Au nombre de voix car la qualité

        Du lecteur vaut mieux que leur quantité.

        Au prochain défi, ma chère Ghislaine,

        Peut-être écrirai-je une cantilène...

         

         

    2
    Jak
    Mercredi 27 Juin à 15:08

    Son mari était peut-être un adepte de cocu mais content  ←

    ☺☺☺

     

    bonne journée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :