• Ecoute

     

    Oh ! mon âme, entends-tu monter dans le silence

    La paisible aria que murmure le vent ?

    Sous cette cantilène, un arbre se balance,

    Dandine et dodeline... on le croirait vivant.

     

    Écoute !  D'où provient cette musique exquise ?

    Est-ce Zéphyr qui joue une fugue de Bach

    Ou le doux friselis que fredonne la brise

    Quand elle plisse l'onde et glisse sur le lac ?

     

    Je marche dans la nuit sous la lune trop pleine,

    Elle inonde les champs de lumière d'argent,

    Éclairant le chemin qui déchire la plaine

    D'un long trait de poussière où j'avance en songeant.

     

    Je me dis que là-bas, enfin j'aurai la chance

    De trouver sur la mousse un bien tendre coussin,

    D'oublier un instant le mal de ton absence

    En rêvant que mon front repose sur sur ton sein.    


  • Commentaires

    1
    Vendredi 4 Septembre à 15:12

    Je renouvelle ici mes compliments sincères pour ce poète que tu es cher Ed......

    C'est si...........tout en douceur et poésie.......

    Je t'embrasse.......

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :