• Autour du monde...

     

    Je repense souvent aux immenses cargos

    Qui mouillaient autrefois aux quais de Saint-Nazaire,

    Ils avaient à mes yeux ce parfum de mystère

    Sentant bon le Brésil, la Chine ou le Congo.

     

    J'étais si jeune alors, égaré dans mon rêve ;

    Je suivais les marins quand ils quittaient leur bord,

    Pour entrer en riant dans les bordels du port

    Croquer à belles dents les fruits des filles d'Ève.

     

    Comme j'aurais aimé bourlinguer sur les mers,

    Voir le ciel se franger d'aurores boréales,

    Attraper les oiseaux des forêts tropicales,

    Et, tel un cap-hornier, triompher des enfers.

     

    Même encore aujourd'hui, mon esprit vagabonde,

    Souvent mon regard suit, par-delà l'horizon,

    Les bateaux des Colas, Tabarly, Kersauson...

    Ô  que n'ai-je comme eux bouclé le tour du monde !

     

    Ce ne fut pas possible... ou je n'ai pas osé...

    J'ai dû me contenter d'écouter leur histoire

    Que racontaient les vents, honorant leur mémoire,

    Qu'ils soient les froids Noroîts ou les doux Alizés.

     

    Il m'a fallu ranger mes rêves de conquête,

    Je ne suis pas marin, même pas batelier,

    Je dois vous l'avouer : mon unique voilier

    N'a connu que l'étang de Marnes-la-Coquette.


  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Janvier à 17:00

    é bien dis moi, une petite promenade en barque, cela te dirais ??

    C'est pas si mal et puis c'est romantique, surtout si c'est toi qui pagaie bien sur....

    Moi j'ai une arthrose du pouce ...hi hi hi.

    Merci mon Ami poète pour ces mots encore si beaux.........

    Ghis

      • Ed
        Vendredi 18 Janvier à 17:32

        Je veux bien promener, avec toi, sur ta barque,

        N'aie crainte pour ton doigt, c'est moi qui ramerai...

        Nous ne serons que deux sous le regard des Parques,

        Je prendrai mes pinceaux et je te croquerai...

         

      • Ed
        Vendredi 18 Janvier à 17:40

        Bonjour Zaza,

        Merci de ta visite.

        Ghislaine m'oblige à mentir car je n'ai jamais mis les pieds à Marnes-la-Coquette !

        Mais défi oblige...

        Que ne ferait-on pas pour satisfaire Ghislaine ?

         

    2
    Vendredi 18 Janvier à 17:05

    Joli défi tout en rimes croisées et embrassées. Bravo

    Bises et bon vendredi

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :